Pour une expérience optimale, faites pivoter votre téléphone.
Pour une expérience optimale, faites pivoter votre tablette.

Défiler pour voir les résultats ↓

This is the first response.
This is the second response.
This is the third response.
Voyons maintenant quels immigrants vous seriez prêt à admettre au Canada....

En savoir plus -
l’opinion publique et les faits

Qui souhaiteriez-vous accueillir au Canada?

This is the first response.
This is the second response.
This is the third response.

Vous voulez rendre le Canada meilleur?
Donnez-nous votre avis.
Comparez-le à ceux de vos compatriotes.
Confrontez-le aux faits.

Points de vue s’intéresse à l’identité canadienne et à l’avenir que nous souhaitons pour le pays. Nous vous invitons à participer à ce premier échange de Points de vue sur l’immigration. Votre avis compte et les décideurs veulent le connaître. Les résultats de l’enquête seront publiés de façon totalement anonyme.

Points de vue est présenté par L'Initiative du Siècle.

Allons-y!

Il vous faudra environ 5 minutes pour répondre au questionnaire Points de vue. Dites-nous ce que vous pensez des néo-Canadiens.

D’abord,
parlez-nous un peu de vous.

Tous les champs sont obligatoires.

Veuillez saisir un code postal valide. Ex. : E2E 2A9

Mon année de naissance :
Mon sexe :
Mon pays de naissance :
Mes parents sont nés au Canada :
Mes grands-parents sont nés au Canada :
Mon code postal :

Les immigrants font beaucoup d’efforts pour s’intégrer à la société canadienne.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Les immigrants exigent trop d’accommodements de notre société.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

L'immigration est un trop lourd fardeau pour notre système d’éducation.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Les immigrants paient des impôt, ce qui renforce nos programmes sociaux.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Les immigrants enrichissent ma collectivité.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Les immigrants de pays associés au terrorisme ne devraient pas être admis au Canada.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Les immigrants prennent les emplois de gens que je connais.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

L'immigration est un trop lourd fardeau pour nos programmes de santé.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Le Canada réussit bien à intégrer les immigrants.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

L'immigration favorise la croissance de l'économie canadienne.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

L'immigration est bénéfique pour l'économie du Canada.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

À long terme, l'immigration rendra le Canada plus prospère.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

L'immigration est un trop lourd fardeau pour nos programmes de santé.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

À cause des immigrants, les jeunes ont plus de difficulté à trouver un emploi.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Le filtrage de sécurité des immigrants n’est pas assez strict.

Fortement
en désaccord
Ni d’accord
ni en désaccord
Fortement
d’accord
...en réflexion...
Oups! Un problème est survenu. Veuillez réessayer.
< Retour

Current Change:

Economic: 0

Social Programs: 0

Social Integration: 0

Management: 0

Merci!
Nous avons analysé votre point de vue.

D’après vos réponses, voici votre profil :

Avons-nous visé juste?
Qu’avez-vous à dire de l’immigration au Canada?

Merci de votre participation.

Thought Patterns
Close
Emploi
 
Programmes
sociaux
Vivre-
ensemble
Sécurité
publique

Emploi : Les effets de l’immigration sur l’économie.

Vous estimez que les immigrants nuisent à l’emploi, mais la plupart des Canadiens croient qu’ils stimulent l’économie.

Les immigrants
créent des entreprises

En réalité, les immigrants sont plus nombreux que les Canadiens d’origine à créer leur propre entreprise. En 2010, environ 6 % des immigrants de longue date possédaient leur entreprise, contre seulement 5 % des personnes nées au Canada.

Les immigrants
créent des emplois

Les immigrants créent des emplois. En 2010, les entreprises créées par des immigrants arrivés au Canada entre 2000 et 2009 comptaient en tout 89 430 employés.

Les immigrants contribuent à la
croissance du PIB

L’immigration stimule la croissance du PIB du Canada. Si le pays fermait ses portes à l’immigration, le PIB augmenterait à un rythme annuel moyen de 0,6 % d’ici 2100. Si, au contraire, les seuils d’immigration augmentaient assez pour porter la population canadienne à 100 millions d’ici 2100, la croissance du PIB devrait s’élever à 2,6 % par an.

Source

Analyse économique, Conference Board du Canada, 2017

En réalité, les immigrants sont plus nombreux que les Canadiens d’origine à créer leur propre entreprise. En 2010, environ 6 % des immigrants de longue date possédaient leur entreprise, contre seulement 5 % des personnes nées au Canada.

Les immigrants créent des emplois. En 2010, les entreprises créées par des immigrants arrivés au Canada entre 2000 et 2009 comptaient en tout 89 430 employés.

L’immigration stimule la croissance du PIB du Canada. Si le pays fermait ses portes à l’immigration, le PIB augmenterait à un rythme annuel moyen de 0,6 % d’ici 2100. Si, au contraire, les seuils d’immigration augmentaient assez pour porter la population canadienne à 100 millions d’ici 2100, la croissance du PIB devrait s’élever à 2,6 % par an.

Source

Analyse économique, Conference Board du Canada, 2017

Programmes sociaux : Les effets de l’immigration sur les programmes et services sociaux.

Comme la plupart des Canadiens, vous croyez que les immigrants représentent un fardeau pour les programmes et services sociaux. Or, ils contribuent de bien des façons à renforcer le filet social du pays.

Les immigrants sont
en meilleure santé

Parce qu’ils sont en meilleure santé que la plupart des personnes nées ici, les immigrants contribuent à renforcer l’accès au système de santé. Ainsi, si l’immigration porte la population canadienne à 100 millions d’ici 2100, la santé ne représenterait plus que 29,2 % des budgets provinciaux contre 34,5 % aujourd’hui, ce qui se traduirait par une économie annuelle de 21 milliards de dollars courants.

Source

Première phrase http://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2011004/article/11588-eng.htm
Deuxième phrase [Analyse économique, Conference Board du Canada, 2016]

Les étudiants étrangers injectent
11,4 G$ dans l’économie

En 2014, les étudiants étrangers ont dépensé 11,4 milliards de dollars en droits de scolarité, en loyers et en frais de subsistance. Après impôt, c’est donc 9,3 milliards de dollars qui sont venus grossir le PIB. En outre, l’argent des étudiants étrangers soutient 122 700 emplois.

Les immigrants paient de l’impôt
et des cotisations au RPC

Les néo-Canadiens paient de l’impôt et des cotisations au Régime de pensions du Canada (RPC). Ces recettes fiscales sont réinvesties dans les services publics comme l’éducation, les hôpitaux, les parcs, les bibliothèques et les infrastructures.

Parce qu’ils sont en meilleure santé que la plupart des personnes nées ici, les immigrants contribuent à renforcer l’accès au système de santé. Ainsi, si l’immigration porte la population canadienne à 100 millions d’ici 2100, la santé ne représenterait plus que 29,2 % des budgets provinciaux contre 34,5 % aujourd’hui, ce qui se traduirait par une économie annuelle de 21 milliards de dollars courants.

Source

Première phrase http://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2011004/article/11588-eng.htm
Deuxième phrase [Analyse économique, Conference Board du Canada, 2016]

En 2014, les étudiants étrangers ont dépensé 11,4 milliards de dollars en droits de scolarité, en loyers et en frais de subsistance. Après impôt, c’est donc 9,3 milliards de dollars qui sont venus grossir le PIB. En outre, l’argent des étudiants étrangers soutient 122 700 emplois.

Les néo-Canadiens paient de l’impôt et des cotisations au Régime de pensions du Canada (RPC). Ces recettes fiscales sont réinvesties dans les services publics comme l’éducation, les hôpitaux, les parcs, les bibliothèques et les infrastructures.

Vivre-ensemble : La capacité des néo-Canadiens à s’intégrer à la société.

Vous pensez, comme la majorité des Canadiens, que les immigrants n’apportent rien de bon dans nos sociétés. Or, voici les faits.

Diversité des connaissances
et des cultures

La diversité ouvre les horizons des Canadiens et enrichit l’offre dans les secteurs de l’information et de la culture. Par exemple, des chaînes de télévision de Toronto diffusent des émissions en mandarin, en cantonnais, en italien, en pendjabi, en portugais, en arabe et dans d’autres langues.

Diversité
au travail

La diversité des milieux de travail est bonne pour les entreprises. Celles qui se classent dans le quartile supérieur à cet égard ont 35 % plus de chances d’enregistrer des résultats supérieurs à la moyenne dans leur secteur au Canada, en Amérique latine, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Source

https://www.mckinsey.com/business-functions/organization/our-insights/why-diversity-matters

Les immigrants sont
surreprésentés dans les
STIM

Les immigrants sont surreprésentés dans les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques (STIM). Parmi les hommes de moins de 35 ans ayant un grade universitaire, 46 % des néo-Canadiens ont leur grade dans ce domaine, contre 32 % de ceux d’origine canadienne. Chez les femmes, 23 % des néo-Canadiennes ont un grade en STIM contre 13 % de femmes nées au Canada. Or, les grades en STIM sont essentiels à la prospérité économique du pays.

Source

http://www.statcan.gc.ca/pub/75-006-x/2013001/article/11874/immi-eng.htm

La diversité ouvre les horizons des Canadiens et enrichit l’offre dans les secteurs de l’information et de la culture. Par exemple, des chaînes de télévision de Toronto diffusent des émissions en mandarin, en cantonnais, en italien, en pendjabi, en portugais, en arabe et dans d’autres langues.

La diversité des milieux de travail est bonne pour les entreprises. Celles qui se classent dans le quartile supérieur à cet égard ont 35 % plus de chances d’enregistrer des résultats supérieurs à la moyenne dans leur secteur au Canada, en Amérique latine, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Source

https://www.mckinsey.com/business-functions/organization/our-insights/why-diversity-matters

Les immigrants sont surreprésentés dans les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques (STIM). Parmi les hommes de moins de 35 ans ayant un grade universitaire, 46 % des néo-Canadiens ont leur grade dans ce domaine, contre 32 % de ceux d’origine canadienne. Chez les femmes, 23 % des néo-Canadiennes ont un grade en STIM contre 13 % de femmes nées au Canada. Or, les grades en STIM sont essentiels à la prospérité économique du pays.

Source

http://www.statcan.gc.ca/pub/75-006-x/2013001/article/11874/immi-eng.htm

Sécurité publique : La capacité d’accueil d’immigrants au Canada et la sécurité dans nos rues.

Vous croyez que les immigrants représentent une menace pour la sécurité publique, comme la plupart de vos compatriotes. Les faits montrent qu’au contraire, leur présence rend nos quartiers plus sûrs.

Les quartiers où vivent
de nombreux immigrants
sont plus sûrs

Des études le confirment : les quartiers où vivent de nombreux immigrants sont plus sécuritaires. À l’échelle nationale, pour chaque tranche de 10 % d’immigrants vivant dans un quartier, le taux d’infractions contre la propriété diminue de 2 à 3 %. Selon les données de Statistique Canada sur la criminalité à Toronto, toutes choses égales par ailleurs, plus la population de néo-Canadiens est élevée dans un quartier, plus le taux de crimes violents est faible.

Le taux de criminalité
est plus faible chez les
jeunes immigrants

Dans une étude sur l’immigration dans le Grand Toronto s’étendant sur plus de 20 ans, le taux de délinquance juvénile (consommation de marijuana, bagarres, vol de voiture et petits larcins) était beaucoup moins élevé dans la cohorte d’immigrants.

Les réfugiés ne sont
pas des terroristes

L’étude du Cato Institute sur les actes terroristes aux États-Unis souligne que le risque de mourir dans une attaque terroriste perpétrée par un étranger est de 0,00003 %. Le risque de mourir dans une attaque perpétrée par un réfugié est plus faible encore : 0,00000003 %.

Des études le confirment : les quartiers où vivent de nombreux immigrants sont plus sécuritaires. À l’échelle nationale, pour chaque tranche de 10 % d’immigrants vivant dans un quartier, le taux d’infractions contre la propriété diminue de 2 à 3 %. Selon les données de Statistique Canada sur la criminalité à Toronto, toutes choses égales par ailleurs, plus la population de néo-Canadiens est élevée dans un quartier, plus le taux de crimes violents est faible.

Dans une étude sur l’immigration dans le Grand Toronto s’étendant sur plus de 20 ans, le taux de délinquance juvénile (consommation de marijuana, bagarres, vol de voiture et petits larcins) était beaucoup moins élevé dans la cohorte d’immigrants.

L’étude du Cato Institute sur les actes terroristes aux États-Unis souligne que le risque de mourir dans une attaque terroriste perpétrée par un étranger est de 0,00003 %. Le risque de mourir dans une attaque perpétrée par un réfugié est plus faible encore : 0,00000003 %.

En savoir plus -
l’opinion publique et les faits

Qui souhaiteriez-vous accueillir au Canada?